L’utilité de l’expérience vécue avec Eléu Halu, la femme de l’idéologie luciférienne du supramental

Le Paradigme qui donne la bonne grille de lecture du monde

Le présent article vient d’être entièrement réécrit, et son contenu est complètement différent de la version d’avant. Vous n’allez pas tarder à comprendre la raison, car je viens de traverser une expérience pleine de leçons. Le genre de choses dans la vie dont un humain normal se passerait bien volontiers, et vous allez tout comprendre de cette affreuse expérience. 

Avant d’aller plus loin, j’invite la lectrice ou le lecteur de ce blog à méditer sur l’image suivante, qui revisite les fameux quatre accords toltèques à la lumière du Paradigme de l’Univers TOTAL.  

quatre-accords-tolteques-version-Univers-TOTAL-2

(Cliquez ici ou sur l’image pour voir la version agrandie de l’image)

J’invite particulièrement à méditer sur les deux premiers accords, et le deuxième pour dire que j’ai parfaitement le droit de dire à mon blog que j’adhérais à l’idéologie du supramental il y a 2 ans, mais que je n’y adhère plus, et que mon Paradigme est désormais Dieu l’Univers TOTAL, l’Alpha et l’Oméga. J’ai le droit d’exprimer mon avis sur le supramental, comme sur n’importe quelle idéologie, comme le mondialisme, le talmudisme, la franc-maçonnerie, le covidisme ou autres, et de dire que c’est luciférien ou même satanique.

J’exprime juste mon opinion sur le supramental, et quiconque n’est pas content(e) et en fait une affaire personnelle, eh bien c’est son affaire personnelle et non pas la mienne. Je l’invite donc avec tout mon amour, sans aucune haine donc ni rancune, à bien méditer sur le second accord toltèque: « Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle » . Pour ma part, je m’efforce de suivre ce principe, d’autant plus maintenant avec tout l’éclairage du Paradigme de Dieu l’Univers TOTAL. Les jugements négatifs de la visiteuse ou du visiteur sur mes choix ne regardent qu’elle ou lui, c’est son affaire personnelle, je n’en fais pas mon affaire (deuxième accord toltèque donc). 

Ceci dit, je livre mon expérience traversée ici et dans mes autres blogs, pour celles et ceux que cela intéresse, et pour les autres je leur demande de passer leur chemin. C’est aussi simple que cela. Je ne vous attaque pas, je m’exprime juste dans mon espace, et respectez mon opinion.   

Inutile donc de me déverser des venins en commentaires, juste parce que je n’adhère plus au supramental et je dis ce que je pense de cette idéologie. Ne vous comportez pas en gourous ou gourelles de sectes qui n’autorisent pas les personnes sur lesquelles ils ont une emprise psychique et/ou physique de changer d’avis, de les quitter, de tracer leur chemin, d’être libres de leurs opinions. En agissant ainsi, vous démontrez encore plus vous mêmes que quelque chose de très malsain et de ténébreux est derrière le supramental, malgré les apparences de vérité et de lumière.

Ne m’accusez pas dans ce cas de dire que le supramental est luciférien, là où c’est vous qui le démontrez le mieux et agissant de manière négative. Si ce que je dis est faux, alors montrez le contraire en n’ayant aucune attitude luciférienne ou sectaire. Montrez que vous êtes lumineux, en appliquant juste le second accord toltèque de ne pas en faire une affaire personnelle. Car avant tout et après tout c’est du supramental que je parle, et pas de vous. Je raconte juste mon expérience traversée et respectez donc ce droit. Et ce que je dis peut aussi vous servir d’expérience, si vous le voulez. 

Mais si vous pensez que ce que je dis ne vous plaît pas ou ne vous sera d’aucune utilité, alors, une fois encore, passez votre chemin, tout bonnement. Dites ce que vous avez envie, mais dans votre espace, je vous promets de ne pas venir vous embêter et vous obliger à penser comme moi. De même donc, rien ne vous oblige de venir me forcer à penser comme vous, ne perdez pas votre temps à écrire en commentaires vos poisons ou venins, et vous m’éviterez de perdre le mien à vous lire. Les commentaires constructifs sont les bienvenus, mais les attaques de serpents, de démons ou de trolls, etc., gardez les pour vous, c’est votre affaire et non pas la mienne.

Le Divin est mon affaire personnelle, pas le démoniaque, et j’entends par démoniaque ce qui est de nature à nier Dieu l’Univers TOTAL l’Alpha et l’Oméga (lisez donc bien l’image présentant les quatre accords toltèques). Je n’ai pas l’intention de me laisser atteindre par des propos de Négation, ou d’inversion accusatoire, destinés à me faire croire que le négatif est de mon côté, que c’est votre pensée qui serait plus en accord avec l’Univers TOTAL, le Grand TOUT, le Grand UN, oui que c’est vous qui seriez dans l’Amour, et pas moi. Si vous en êtes convaincus, alors montrez-le simplement. Car jusqu’à preuve du contraire je ne viens pas chez vous vous imposer quoi que ce soit, mais je m’exprime juste dans mon espace. Mais c’est vous qui, avec des commentaires négatifs ne respectez pas mes choix et mon opinion.

Parce que je dis que je ne suis plus en phase avec le supramental et que je dis ce que je juge de luciférien et de mauvais dans ce monde, vous me dites que j’ai de la noirceur en moi? (je réponds en effet à une attaque venimeuse que je viens de recevoir aujourd’hui). 

On a bien compris votre fonctionnement depuis un moment: pour vous, l’ « amour » c’est de ne surtout rien dire contre le Diable, contre Satan, le satanisme, le pédosatanisme, les sacrifices sataniques, les vampires (énergétiques et psychiques), les harceleurs en réseau, le Nouvel Ordre Mondial, les agendas maçonniques ou talmudo-kabbalo-maçonniques. Bref tout ce qui est satanique, luciférien, tout ce qui est négatif, c’est-à-dire relève de la Négation de Dieu l’Univers TOTAL, l’Alpha et l’Oméga. Vous dites donc que c’est de la « noirceur » quand on dévoile cela, ou qu’on a la pensée « polarisée » etc.

Or c’est tout simplement la Loi de la Double Négation, c’est-à-dire la Loi de Négation de la Négation, une des lois universelles, de l’Univers TOTAL donc, qui dit que la Négation ne doit avoir pour but que de nier la Négation, ou que seul le négatif doit être négativé, pour retrouver le positif. C’est une loi même de la Logique, qui dit que la Négation de la Négation redonne l’Affirmation. Bibliquement parlant, la Négation est le seul fruit interdit dans le Jardin de Dieu. C’est en vertu de cette loi universelle que l’on combat ou détruit le mensonge, que l’on supprime le mal, la maladie, etc. Et c’est aussi une loi de l’Algèbre qui dit: Moins fois Moins égale Plus, ou:  (-) x (-) = (+)

Or vous, en qualifiant de « mal » ou de « noirceur » justement le fait de travailler contre le mal, la noirceur, la Négation (notamment de l’Univers TOTAL ou de Dieu), autrement dit le fait de travailler contre le Diable ou le Serpent d’Eden, montrez justement que vous êtes habités par la vraie noirceur, le mensonge du Serpent, du Diable. 

Vous qualifiez donc de « négatif » quand on montre ce qui est vraiment négatif, c’est-à-dire ce qui nie le Divin, le vrai, à savoir l’Univers TOTAL. Quand pour condamner les abus des religions, leurs mensonges ou erreurs, vous vous refugiez derrière cela pour nier en fait le Dieu de la Genèse, ou de la Bible, ou quand vous nous jugez quand nous jugeons le mal, là par contre ce n’est pas de la « noirceur » ou de la « polarisation ». Ou plus simplement encore quand vous nous jugez quand nous exprimons nous aussi notre opinion sur le supramental, qui est ni plus ni moins votre religion à vous, vos croyances, votre idéologie. Si je qualifie de luciférien le supramental auquel vous adhérez, et si vous, vous pensez que cela ne l’est pas, alors très bien, c’est votre opinion, elle vous regarde, comme la mienne me regarde. Ou est le problème alors? Si le supramental n’est pas luciférien, alors tant mieux, je suis contente pour vous, et l’erreur est donc la mienne, et tôt ou tard c’est moi qui devrais la corriger. En quoi cela vous gêne alors? 

Mais si cela vous gêne tant que je dise que le supramental est luciférien, si vous en faites à ce point une affaire personnelle et m’attaquez personnellement, alors c’est que quelque chose ne tourne pas rond chez vous, et c’est vous-mêmes alors qui le démontrez! Oui, si vous venez à mon blog me laisser ce commentaire: « AbbyEve, ce que vous dites sur le supramental et votre expérience traversée montre la noirceur en vous« , alors que je ne suis en rien venue chez vous pour vous juger sur ce que vous dites et sur votre expérience traversée, alors on se demande qui attaque qui, qui refuse à l’autre son droit d’être, son droit à la différence, oui qui en réalité montre de la noirceur en lui ou en elle. Inversion accusatoire totale donc, et où il y a inversion accusatoire, là il y a de la noirceur, oui là il y a un démon ou une démone. 

Je parle bien sûr de celles et ceux qui agissent ainsi, ils se reconnaîtront. Je parle donc de celles et ceux qui violent les droits les plus fondamentaux des autres, les droits existentiels et universels, et en ayant le chic en plus de dire que c’est leurs droits qu’on viole. Je me réserve le droit de virer leurs commentaires négatifs et de les envoyer paître en enfer.

Si vous ne savez pas de quoi je parle, alors c’est que vous n’avez rien à vous reprocher, appréciez donc le présent article et tous ceux de mes blogs. Ceci clarifié, je peux relater mon expérience traversée à celles et ceux que cela intéresse.

Il y a environ deux ans donc, à l’époque de l’ancienne version du présent article, en avril 2020 précisément, j’adhérais à l’idéologie du supramental, véhiculée entre autres par une femme bien connue  dans le domaine du supramental, que je ne nomme pas ici, que je ne souhaite plus même nommer dans tous mes écrits, mais c’est le temps qui me manque pour les mettre tous à jour plutôt qu’autre chose. Elle ne mérite plus que je la nomme, vues ses attaques et celles de supramentaleux(ses) que je viens de subir, et que je subis depuis un moment. Nombre de ces personnes sont manifestement des adeptes de cette femme, comme on le verra par la suite.

Hubertelie avec qui je travaille à la Science de l’Univers TOTAL depuis 2 ans, après mon expérience dans le supramental, a subi avant moi la même attaque de la part de cette femme, qui par cette attitude a détruit la considération qu’il avait encore pour elle, en tant que personne. Car nous jugeons les idées  ou les idéologies et pas les personnes, et c’est dommage quand une personne concernée par l’idéologie dont on parle (en l’occurrence donc le supramental) en fait à ce point une affaire personnelle! Non seulement donc on n’a plus envie d’en parler, mais aussi d’en entendre parler. 

Je dois dire que j’appréciais cette femme en tant que personne, mais aussi pour son travail. A moins que ce ne soit le contraire: je l’appréciais pour son travail puis en tant que personne. Sans aller jusqu’à dire que j’ai été une de ses adeptes, je dirais que j’ai été une de ses « followers », j’étais de son public ou de sa communauté, tout simplement, comme on le dit de nos jours.

J’avais partagé ici intégralement un de ses articles si bien intitulé justement: L’utilité des expériences traversées . Et, sans rancune, je lui fais en plus de la pub en indiquant le lien de l’article à son site, car on n’est pas comme cela, nous. Et j’espère qu’elle ne m’attaquera pas encore, car j’indique un lien hypertexte vers son article, ce qui est le principe même d’internet, puisque « http » signifie « hypertext transfer protocol« . Autrement dit, internet est un système de contenus liés par liens hypertextes. En vertu donc de ce protocole, les gens qui sont éventuellement intéressés par cet article, qui était partagé donc ici, peuvent aller le lire à son site et non plus ici. Je m’épargne ainsi sa tendance compulsive d’accuser à tort et à travers pour « atteinte aux droits d’auteur » les gens qui partagent ou montrent simplement son travail. Et tout ça parce que les gens expriment des opinions sur l’idéologie concernée qui ne lui plaisent pas, ce qu’aussi elle a tendance à appeler « diffamation », à tort et à travers.

Je n’énonce que des faits vécus, des expériences traversées, avec elle, avec d’autres personnes, je livre mes témoignages. Si les gens ne veulent pas qu’on parle d’une chose qu’ils nous ont fait de mal (comme nous priver de notre droit de dire ce qu’on pense d’une idéologie, sous prétexte que cette idéologie est la leur et qu’on y a même adhéré dans le passé), alors qu’ils ne nous fassent rien de mal. C’est aussi simple que cela. Et s’ils pensent que l’on leur a fait quelque chose de mal, ils n’ont qu’à en témoigner aussi. Et s’ils appellent « atteinte aux droits d’auteur » le simple fait de citer leur travail en indiquant bien que c’est eux les auteurs, ou s’ils appellent « prendre leurs données » le fait juste de montrer une capture d’écran de leur chaîne, de leur site, de leur page, qu’eux-mêmes ont publiés, qui sont donc PUBLIQUES (sinon on n’y aurait pas accès), alors, pour notre tranquillité, on peut estimer nécessaire d’enlever cela de notre espace d’expression, mais ce n’est pas obligé. 

Car devant Dieu l’Univers TOTAL, Jésus Christ et les anges, ils ne sont nullement dans leurs droits, car s’ils ne voulaient pas que le public voit leur travail et éventuellement l’enregistre sur les ordis, les disques, les clefs, le fassent circuler par mails, ou le partage sur les sites, les blogs, les réseaux sociaux, etc., alors c’est très simple: il ne fallait pas rendre public les contenus en question.

C’est à nous de faire attention à ce qu’on publie, d’en être responsables, et non pas attaquer tous ceux qui dans le monde entier ont pu voir la chose publiée, l’ont enregistrée sur leurs ordis, leurs disques et clefs, l’ont partagée par mail, dans les espaces d’expression, etc. Et pire, parcourir tout internet pour demander aux gens d’effacer dans leurs espaces l’information qu’on a publiée nous-mêmes, et à laquelle ils ont eu accès publiquement, chacun sur son écran, sans l’avoir hackée dans un espace privé ou non autorisé.

Ce n’est pas aux yeux qui ont vu une chose publique, ou entendu une chose publique, et qui témoignent de ce qu’ils ont vu et entendu, qu’il faut reprocher quoi que ce soit, mais bien la personne qui a exposé publiquement la chose qu’elle ne souhaite pas qu’on voit, entende, et en témoigne! Cela n’a tout simplement pas de sens, c’est absurde, et plus que cela, c’est négatif, c’est mal, c’est luciférien, c’est diabolique! Il y a forcément un démon, dans cette affaire, et il est du côté de la personne qui agit ainsi. Si ce n’est pas elle-même le démon en question, elle est alors possédée par un démon, pour agir ainsi. Cela est peut-être bien selon les lois de Lucifer, mais c’est mauvais selon les lois de Dieu l’Univers TOTAL, les lois universelles

Devant Dieu donc, ce n’est pas du tout un droit d’exiger d’un autre être de ne pas témoigner de ce qu’il a vu et entendu, et à plus forte raison sur la place publique! Si ce qu’on a vu et entendu et dont on témoigne est gênant pour une personne et qui nous le dit, cela ne peut en aucun cas devant Dieu être une exigence d’effacer le témoignage, mais juste une demande de faveur. Mais si la personne agit d’une manière diabolique ou luciférienne en exigeant qu’on efface le témoignage, alors on peut éventuellement accepter pour notre propre paix et tranquillité, autrement dit pour que la personne ayant ce comportement diabolique nous foute la paix. Enfin, en espérant que ce sera le cas, qu’elle nous attaquera pas pour autre chose.

Comme par exemple nous ordonner d’enlever de notre espace un article que nous avons vu en public et que nous avons cité en indiquant bien la source et l’auteur(e), que nous avons donc retiré à sa demande en indiquant le lien vers l’article chez l’auteur(e) pour ceux qui veulent le voir, mais l’auteur nous attaquerait encore d’avoir indiqué ce lien. Or le principe même d’internet est qu’on puisse indiquer depuis chez nous un lien vers n’importe quel contenu externe. Devant Dieu, on n’est pas du tout obligé de n’avoir rien à redire contre le contenu en question, l’idéologie dans laquelle il  fait partie, etc., avant d’indiquer un lien vers ce contenu. 

Car, par exemple, en quoi mon opinion sur le mondialisme, la franc-maçonnerie, le bouddhisme, la gnose,  la théosophie, l’ésotérisme, l’occultisme, la scientologie, etc., empêcherait les gens qui aiment cela ou cherchent cela d’adhérer à ce qui leur plait? Si je n’ai pas envie que les gens aillent éventuellement voir une chose dont je parle, je n’en parle pas du tout ou alors je ne donne pas un lien vers la chose. Mais si je le fais, c’est que j’estime que j’ai  le droit de dire ce que je pense de la chose, mais les gens sont libres aussi de penser ce qu’ils veulent de ce que je pense, et de faire ce qu’ils veulent. C’est aussi simple que cela.

Si donc le travail de cette femme vous plaît ou si vous êtes curieux de savoir quel est ce travail, et juger si cette vision vous convient ou non, alors je vous donne les liens. De mon côté, je réclame juste mon droit de dire mon expérience traversée et ce que je pense des choses dans mes espaces d’expression. 

Peu de temps donc après avoir partagé cet article ici, j’ai dans mes recherches et ma quête spirituelle découvert la Science de l’Univers TOTAL, ma grande Révélation. J’avais continué à partager cet article car je dois dire aussi qu’a priori, je ne voyais pas pourquoi l’idéologie du supramental, qui parle du mental donc, et même d’un mental supérieur, le supramental donc, ou la supraconscience, pouvait être incompatible avec la Science de l’Univers TOTAL. Une Science qui explique les choses lumineuses qu’on lit par exemple dans cette page: Le Cerveau et l’Univers TOTAL:

univers-et-cerveau-1c

Et qui explique la Source même de la Conscience, à savoir l’Univers TOTAL, la définition scientifique même de la notion de Dieu (pour plus de détails, voir l’article Les notions élémentaires de la Science de l’Univers TOTAL).

cerveau-recepteur-conscience

Une Science qui explique la Nature même de la Conscience, de l’Esprit (donc du Mental et du Supramental), à savoir l’Univers-FRACTAL, l’Univers-DIEU. La Nature fondamentale de l’Esprit, de la Conscience, est ce que, dans la Science de l’Univers TOTAL, nous appelons la Générescence.

tout-est-information-unaire

Nous qui vivons à l’ère de l’information, nous avons la chance de pouvoir comprendre à présent des secrets fondamentaux de l’Univers, et encore faut-il qu’une Science fondée sur un bon paradigme nous permette de le comprendre. Ce n’est hélas pas le cas des sciences actuelles basées sur des paradigmes de la Négation, et justement de la Négation de l’Univers TOTAL, l’Univers-DIEU, le vrai et unique Paradigme de toute vraie science. 

Nous qui vivons donc à l’ère de l’information, du numérique (à l’ère des nombres tout simplement), nous avons le grand privilège de comprendre scientifiquement, mathématiquement, les secrets de l’Univers, de l’Existence, de l’Etre, de la Vie, des vérités telles qu’elles n’ont jamais été dites jusqu’ici. Et nous pouvons enfin comprendre aussi que la Générescence, l’Information Unaire, est ce qui dans la Bible est appelé l’Esprit Saint ou l’Esprit de Dieu (encore une fois, voir l’article Les notions élémentaires de la Science de l’Univers TOTAL).

La nature fondamentale de l’Esprit, de la Conscience, c’est donc la Générescence, ce qui veut dire tout simplement la notion d’Information, et précisément l’Information Unaire, par opposition à l’habituelle notion d’information binaire, qui obéît à une logique de dualité, autrement dit, qui est « polarisée » comme le disent les adeptes du supramental ou d’autres idéologies lucifériennes.

Et justement une adepte de la femme du supramental dont nous parlons, vient de nous accuser devant l’Univers TOTAL d’avoir un discours « polarisé », autrement dit un discours qui est dans la dualité, dans le binaire donc, au lieu d’être dans l’union, dans l’amour, etc.

Mais quand on voit les venins de vipère des sables et les poisons de démone qu’elle nous a crachés à la figure alors qu’on répondait simplement à la question qu’elle nous a posée dans un commentaire, et qu’on a pris toute notre après-midi à lui répondre soigneusement le texte qui va suivre la présente introduction, et qui remplace donc l’article de sa gourelle que j’avais partagé à l’époque où je partageais l’idéologie du supramental, on se demande qui a réellement la pensée polarisée. Qui fait preuve d’amour ou de considération à l’autre? Qui partage sur son blog la vision de l’autre, même si cette vision n’est plus la mienne (j’y reviendrai)?

C’est grâce à la nature fractale de l’Univers TOTAL que nous pouvons dire « JE »,  « MOI », et parler par exemple de « Moi supérieur »:

univers-fractal-conscience

generescence-conscience-etre-fractal-2a

Notre dit « Moi supérieur » et autres « ajusteurs de pensée », etc., comme on le dit dans le langage du supramental, doivent impérativement être l’Univers TOTAL, l’Univers FRACTAL, l’Univers-DIEU, ou alors un être connecté à lui (vraiment connecté), sinon il s’agit en fait d’un être luciférien, autrement dit de fausse lumière. C’est cela justement l’un des problèmes avec le supramental, les gens qui véhiculent cette idéologie, et plus généralement les courantes idéologies de gnose ou d’ésotérisme,  ne sont pas connectés à l’Univers TOTAL, le Grand TOUT donc, bref DIEU. Ce n’est pas nous qui l’affirmerions gratuitement et sans preuve, mais ce sont précisément les tenants de ces mouvances qui le prouvent eux-mêmes (j’y reviendrai aussi). 

Pour moi, tout cela a été une vraie Révélation! Je ne voyais pas en quoi une telle Science lumineuse sur l’Univers TOTAL, le Mental, l’Esprit, la Conscience, etc., pouvait être incompatible avec le supramental dont je continuais, jusqu’à hier encore, à partager des idées. Je pensais naïvement qu’en partageant aussi la Science de l’Univers TOTAL dans les sphères d’échanges sur le supramental (notamment les commentaires vidéos, les groupes sur Facebook et ailleurs) les gens seraient enchantés par cette Science qui éclaire leurs idées et surtout donne la bonne grille de lecture du monde et de l’Univers TOTAL.

Mais c’est alors que j’ai commencé à me heurter à quelque chose d’incompréhensible. Des gens qui se prétendent ouverts, « non-polarisés », etc., se révélaient bien au contraire très peu ouverts (c’est le moins qu’on puisse dire) sur d’autres idées que les leurs. J’ai commencé à découvrir une chose que nous nommons à présent la religion de Caïn, et qui regroupent donc les idéologies et les mouvances comme le judaïsme talmudique et kabbaliste (à ne plus confondre avec le judaïsme biblique, comme le font aussi les idéologies de la religion de Caïn), la franc-maçonnerie, le New Age, le Supramental, le Bouddhisme, le Chamanisme, etc., bref toutes les gnoses lucifériennes. Toutes participent à la nouvelle religion du Nouvel Ordre Mondial, qui se manifestent de nos jours sous la forme de la religion du Covidisme. 

Ce qui caractérise les idéologies que nous regroupons sous cette appellation commune la religion de Caïn, c’est leur positionnement anti-biblique, ou faussement biblique. Ils sont souvent très fermés à la Bible, inversent étrangement les rôles du Serpent d’Eden (Genèse 3: 1-5) et du Dieu de la Genèse, présenté donc comme le Démiurge, le grand Archonte, Annunaki, etc. Et dans le même temps, ils font souvent silence sur le Serpent d’Eden, l’Esprit de Négation du vrai Dieu, qui trompa Eve, puis Adam et qui trompe l’humanité toute entière (voir Apocalypse 12: 7-12): 

serpent_hypnotise_femme_0

(Voir Cette contrefaçon de l’Esprit de la Vérité qu’est le Supramental)

C’est donc le Serpent qui est derrière toutes ces idéologies, lucifériennes pour cette raison donc. Pas étonnant aussi que ceux de la religion de Caïn ou du Serpent d’Eden donc, dénoncent rarement le satanisme et les projets maléfiques du Nouvel Ordre Mondial. Ou alors quand ils le font, c’est toujours dans leur logique d’inversion accusatoire, ils attribuent cela au Dieu de la Bible. Ils qualifient en général ceux qui dévoilent le satanisme sous ses aspects comme étant « polarisés », comme étant dans la « dualité ». Le Supramental entre autres pousse l’inversion et la perversion jusqu’à récupérer des notions bibliques et à les mettre à la sauce luciférienne, la sauce de fausse lumière. 

Ils disent au nom d’une fausse notion de l’amour, de l’union, comme justement vient de le faire l’adepte de la femme du supramental, dont j’avais publié l’article ici, que dénoncer le mal, c’est émettre de « basses vibrations », des « énergies négatives », contraires aux énergies de l’amour, et patati et patata. Bref, en gros, avec eux donc, ce n’est pas de l’amour si l’on dénonce les choses du Diable, du Serpent ou du Dragon de l’Apocalypse, mais ce serait de l’amour d’être anti-biblique, d’accuser le Dieu de la Bible de tous les maux du monde. Ce ne serait donc pas  une « polarisation », une « dualité », etc.  Ce ne serait le cas que si l’on condamne les choses du Diable, de Lucifer, de la fausse lumière, mais pas quand on déverse du venin et du poison sur les choses de Dieu, de la Bible, de la Science de l’Univers TOTAL ou Science de Dieu  (pour d’autres détails, voir l’article Libération des enfants de Dieu, otages de la religion de Caïn, dont la version audio est ici). 

C’est donc mon expérience traversée avec la communauté du supramental qui m’a permis de prendre conscience du fait que quelque chose ne tourne pas bien rond avec cette idéologie, et ce qui cloche, c’est ce que, grâce à ma découverte de la Science de l’Univers TOTAL avec Hubertelie, j’ai progressivement diagnostiqué. Je peux maintenant ou depuis un moment mettre un nom ou un mot sur le mal, à savoir donc le phénomène de la religion de Caïn, du Serpent, oui les fausses lumières lucifériennes. C’était  la cause de mes malaises dans l’idéologie du supramental, mais aussi dans toutes les expériences traversées avant, à la quête de la vérité, de la lumière. J’ai désormais la bonne grille de lecture pour tout comprendre. 

J’aurais pu simplement supprimer cet article de la femme du supramental que j’avais donc partagé ici, et que le présent texte remplace, et à sa propre demande en plus. Vous allez mieux comprendre par la suite cette demande complètement absurde, et surtout l’attaque de cette femme et de son adepte qui nous a craché tous les venins du monde en seulement trois commentaires! Comme nous avons l’habitude de le dire depuis quelque temps, les serpents et les démons nés humains ont le don, en seulement quelques lignes, de débiter tous les venins du monde et les poisons les plus perfides de l’Univers, qu’il faudra  aux enfants de Dieu des tonnes et des tonnes de textes  d’antidote et même des livres et des livres de vérité et de lumière, pour neutraliser. Nous venons encore d’en avoir la preuve, et c’est à cela entre autres que l’on reconnaît les serpents et les démons nés humains

Mais malgré tout, j’avais laissé sur ce blog, car ce parcours qui m’a fait passer par le supramental est aussi le mien. Je l’assume, comme le cheminement d’un enfant vers l’âge adulte, en passant par l’adolescence. Il ne faut pas renier ou effacer l’histoire qui nous a permis de devenir ce qu’on est dans le temps présent. Mais en même temps aussi, il est important que les gens fassent la différence entre Moi enfant, Moi adolescent, Moi adulte, et ne pensent pas que ce qui raconte le Moi enfant ou le Moi adolescent raconte aussi le Moi adulte. Pour cela donc, j’avais indiqué la note suivante en début de l’article que j’avais partagé: 

« Note : cet article a été publié avant que je ne découvre la Science de l’Univers TOTAL, ma grande Révélation. Je ne suis plus en phase avec cette idéologie luciférienne qu’est le supramental, notamment véhiculée par Eléu Halu* [ainsi que nous nommons dans cet article la femme du supramental; je reviendrai sur cette question de l’anonymisation], et en ce sens je suggère l’analyse suivante : Cette contrefaçon de l’Esprit de la Vérité qu’est le Supramental accessible sur le site Hubertelie.com et repris sur le blog Nouvelle Genèse. De manière générale, mes articles les plus récents sont disponibles sur le blog Nouvelle Genèse à l’adresse suivante : https://nouvellegenese.wordpress.com/ »

C’est tout. Juste donc une note au-début de l’article partagé depuis deux ans, pour signaler à mes lecteurs donc que je ne suis plus en phase avec cette idéologie qui est  juste une étape dans ma quête. Mais  j’étais loin de me douter des réactions de Eléu Halu et d’une femme qui est visiblement une de ses adeptes, qu’on nommera ici Ddum Halu. 

« Bonsoir, je ne capte pas votre note du début disant :
Note : je ne suis plus en phase avec cette idéologie que je juge être luciférienne. De quel idéologie parlez-vous?
celle de Eléu Halu*? parce que vous mentionnez votre note, juste en dessous de l’intitulé de son article. Merci. »

Pour tout dire, la première version de ma note, qui date d’avant novembre 2021,  disait simplement: « Note: Je ne suis plus en phase avec cette idéologie que je juge être luciférienne. Je suggère l’analyse intitulée: « Cette contrefaçon de l’Esprit de la Vérité qu’est le Supramental » accessible sur le site Hubertelie.com« .  Ce détail est très important devant Dieu, Jésus Christ et les anges, cela met en lumière toute la méchanceté et l’esprit du Diable qui peut habiter des gens qui prétendent représenter l’amour.  Car, la note ne mentionnait donc pas le nom de cette femme du supramental, appelée donc ici Eléu Halu. Mais simplement, son nom était dans le titre de l’article sous le format: « L’utilité des expériences traversées (Eléu Halu)« , où donc Eléu Halu remplace son nom et prénom. La mention de ce titre dans ce format n’avait pour simple but que d’indiquer la source, ou simplement d’indiquer l’auteur de l’article, ce que d’ailleurs j’indiquais une seconde fois à la fin de l’article, exactement comme elle l’a fait sur son site: « Eléu Halu 2011 ». 

Ma note ne la visait donc pas, mais puisque  Ddum Halu dans la question de son commentaire demandait: « De quel idéologie parlez-vous?
celle de Eléu Halu*? parce que vous mentionnez votre note, juste en dessous de l’intitulé de son article » j’ai répondu en précisant la note avec la version plus haut, que je reproduis donc:

« Note : cet article a été publié avant que je ne découvre la Science de l’Univers TOTAL, ma grande Révélation. Je ne suis plus en phase avec cette idéologie luciférienne qu’est le supramental, notamment véhiculée par Eléu Halu, et en ce sens je suggère l’analyse suivante : Cette contrefaçon de l’Esprit de la Vérité qu’est le Supramental accessible sur le site Hubertelie.com et repris sur le blog Nouvelle Genèse. De manière générale, mes articles les plus récents sont disponibles sur le blog Nouvelle Genèse à l’adresse suivante : https://nouvellegenese.wordpress.com/ »

Oh mon Dieu, que n’ai-je pas dit, pour avoir droit à tout le crachat de venin qui allait suivre, avec les deux commentaires suivants de Ddum Halu. Je comprends, avec regret, que sa question m’obligeant à mentionner le nom de Eléu Halu, était assez perfide, puisqu’elle créait un problème où il n’y en avait pas. En effet, je lui ai répondu: 

« Bonjour, oui la note consiste en effet à dire que je ne suis plus en phase avec l’idéologie luciférienne qu’est le supramental notamment celle véhiculée par Eléu Halu. Vous comprendrez mieux en lisant l’analyse disponible sur mon blog « Nouvelle Genèse » :  https://nouvellegenese.wordpress.com/2021/01/24/contrefacon-de-lesprit-de-la-verite-quest-le-supramental/ »

C’était donc ça que la troll et vampire énergétique attendait, car cela nous a bien vampirisés, et moi notamment, à cause de l’énergie que nous avons mise à lui répondre, et pour laquelle elle va en plus se foutre de nous (comme on le verra par la suite), au lieu de nous remercier. Cette question donc, avec le recul, apparaît comme un piège de troll, dans lequel, avec toute notre bonne volonté et amour, nous sommes tombés, au lieu d’en rester à la règle bien connue: « Dont’ feed the troll ».

Dont-feed-the-troll_1

Oui, il ne faut plus nourrir les démons de nos énergies,
il ne faut plus nourrir les vampires énergétiques.
Tous ceux et toutes celles qui viennent d’eux-mêmes vers nous
ou qui sont des agents du système satanique, luciférien
et dans tous les  cas le système vampirique.
Ils viennent non pas donc avec l’intention d’amour affichée parfois,
tel des serpents rusés,
mais avec une intention de pomper nos énergies, notamment divines.
Nous ne parlons pas des gens eux-mêmes vampirisés,
possédés ou victimes du contrôle mental, et qui manquent d’énergie vitale
(l’énergie existentielle, divine, que nous appelons aussi l’unergie).
Mais nous parlons des êtres déconnectés de Dieu
l’Univers TOTAL, l’Alpha et l’Oméga, ou la Source,
et qui n’ont aucune intention d’une vraie reconnexion au Divin,
et donc qui se plaisent et se complaisent dans leur état de démons.

J’ai donc pourtant senti que la question concernant la femme du supramental, à savoir si ma note la visait spécialement ou pas, pouvait être un piège.  Car, comme je l’ai montré, je ne la visais pas spécialement mais je parlais de l’idéologie. Mais face à la précision demandée, qui rattachait vicieusement ma note concernant l’idéologie à l’auteur de l’article que j’ai partagé, j’ai ajouté la précision: « notamment véhiculée  par… ». Et la vampire énergétique ne demandait que cela, que l’on morde au piège, et elle va nous le faire regretter.  

Dans ma réponse, je lui ai redonné le lien de la page d’analyse que j’ai pourtant déjà donné dans la note. Et elle envoie ce second commentaire, avec ses premières subtiles injections de venins:

« J’ai commencé et dès les 1ères lignes j’ai fermé à tout jamais votre page et ne suis donc pas intéressée par la lecture de vos illuminations polarisées. Cela dit, je vous souhaite une bonne continuation et vous remercie d’avoir répondu à mon commentaire. Bien à vous, Ddum Halu. »

Et bé, c’est « sympa » ça, hein? On répond à sa question, et qu’elle ne soit pas intéressée par le lien qu’on lui a indiqué, pas de souci, c’est son droit. Mais qu’elle nous « remercie » avec cette pique qualifiant notre contenu « illuminations polarisées », autrement dit qu’elle nous traite d’ « illuminés » au sens péjoratif du terme, c’est pas sympa, ça, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais là, passe encore.

Quand on dit aux gens que ce qu’ils nous proposent ne nous intéresse pas, et qu’on leur souhaite « bonne continuation » et qu’on les remercie d’avoir répondu à notre commentaire, alors qu’on m’explique pourquoi la personne revient à la charge avec un nouveau commentaire venimeux? Et elle s’étonne qu’on supprime tous ses commentaires? En effet, il faut dire qu’entretemps Eléu Halu nous a envoyé les commentaires suivants: 

« Bonjour, merci de retirer mon matériel (texte et image) de votre site Web. Le droit d’auteur a une raison d’être, surtout lorsqu’il y a diffamation. Merci encore »

Puis 18 heures plus tard deux fois le commentaire suivant, à 3 minutes d’intervalle, sur deux articles différents (donc manifestement elle parcourt nos articles à la recherche de la petite bête…): 

« En plus de censurer mes commentaires, vous ne respectez pas mes droits d’auteur sur mon travail.
Sans oublier la diffamation à mon égard. Merci de corriger la situation.
(L’Amour réel passe avant tout par le respect de l’autre, non ?) »

Alors que notre équipe s’interrogeait sur le lien qui pouvait exister entre Eléu Halu, l’auteur de l’article partagé,  la femme du supramental donc, ce qui explique l’attente pour publier le commentaire, le commentaire double de  Eléu Halu qui arrive dans la même journée après son premier, où elle nous accuse de violer ses « droits d’auteur », de la censurer, etc., nous apparaît clairement comme un harcèlement, un acharnement, ou tout simplement du trolling. Il est clair pour nous que Eléu Halu et Ddum Halu se connaissent très probablement et agissent en concert contre notre travail. Nous avons alors décidé de ne pas publier les nouveaux commentaires des deux personnes (notamment de Eléu Halu et de son harcèlement), et de supprimer les deux commentaires de Ddum Halu. 

La preuve de l’attaque concertée entre les deux personnes étant que la seconde, qui pourtant avait pris congé disant que la réponse que nous lui proposions ne l’intéressait pas, envoie après cela son troisième commentaire, exactement à la même heure que Eléu Halu. C’est clair que ceci ne pouvait pas être un hasard. 

Voici ce commentaire: 

« Bonjour.. Quand on ne consent pas à la censure, on ne la pratique pas soi-même. Si vous avez besoin d’appuyer vos révélations en salissant le travail d’autrui (comme monnaie courante actuellement dans cette société pervertie qui n’engendre que de la malice et de la division) demandez vous si vos agissements viennent réellement du Grand TOUT unificateur, de l’univers TOTAL, de la loi universelle de l’Amour TOTAL? parce que l’esprit de négation c’est exactement ce que vous révélez. De belles journées à vous. »

On retrouve donc les mêmes accusations infondées que celles de Eléu Halu, de « porter atteinte » à son travail, de la « censurer » (alors que c’est leur trolling et leurs harcèlements qui nous convainquent d’ignorer leurs commentaires), de ne pas faire preuve d’amour, alors que, franchement, le manque d’amour est de leur côté. Comment donc peut-on attaquer une personne qui partage notre travail, alors qu’elle n’est plus en phrase avec notre idéologie? Cela s’appelle de la tolérance et de l’ouverture d’esprit non? Qu’elles partagent autant notre travail, même si elles n’y adhèrent pas, et on en reparlera! Et nous promettons que nous n’irons pas les embêter chez elles, à leurs sites et blogs, parce qu’elles partagent notre travail sans y adhérer à 100%. Car s’il faut être d’accord avec une personne à 100% avant de faire connaître son travail, pas grand monde ne relaierait le travail des autres. Avant donc de donner les leçons d’amour aux autres, il faut faire au moins ce qu’ils font. 

Malgré tout ça donc, nous avons décidé de remettre le premier commentaire de Ddum Halu et d’écrire tout un texte de commentaire, citant le second commentaire, pour clarifier les choses en ce qui concerne aussi bien sa démarche que celle de Eléu Halu. C’est donc ce texte que vous découvrirez après cette mise en contexte. Et voici alors le commentaire qu’en remerciement elle nous envoie: 

« Ouf ! quelle tartine , Que d’énergie dépensée pour dire du vent.
Vous avez tous les droits, soyez tranquille. Ok vous êtes chez vous, mais la porte est ouverte..
Evoluer c’est le but-enfin, pas pour tout le monde-mais ça n’a rien d’intelligent de renier le passé et encore moins de le dénigrer ni de qualifier une personne (ou son travail) d’idéologie luciférienne! Shame on you. Vous êtes perdue, dans votre blog, dans votre tête qui n’a rien de pur… Dire d’autrui: ton travail c’est Lucifer.?! Assurez-vous qu’il n’a pas envahi vos synapses! Il est beau votre Dieu TOTAL qui inclut tout!!! Arrêtez de jouer au messie et de vouloir faire de votre vie une bible, vous n’en avez pas du tout la splendeur ni la clarté d’esprit..
Pas la peine de répondre, vous êtes bloquée. Bonne continuation. »

C’est bien ce que nous disions:  nous avons consacré trop de temps aux trolls et aux vampires énergétiques, nous leur avons donné trop d’énergie, et ils se foutent de nous, et nous disant qu’on a dépensé de l’énergie pour du vent. Honnêtement, c’est méchant, très méchant!  Une fois encore le supramental montre que derrière se trouve de très sales énergies, celles du Diable, de Lucifer, du Serpent d’Eden. Nous, on n’affirme pas gratuitement, on laisse parler les faits, les expériences traversées avec les gens. Et nous pouvons dire que l’expérience traversée avec la femme du supramental, ainsi que son adepte, est chargée de beaucoup de leçons. Au moins pour cela, nous les remercions, car, si c’était encore à prouver, elles nous ont permis de mieux comprendre encore ce qui se cache derrière la religion de Caïn, et le supramental en particulier. 

On comprend maintenant pourquoi, non seulement j’ai supprimé de mon blog l’article de Eléu Halu, me contentant d’indiquer les liens vers l’article à son site, pour ceux que ça intéresse. Quant à nous, nous avons dit ce que nous devons dire à ce sujet, et dirons encore ce qu’il faut dire. 

Nous n’avons aucune haine pour les gens, mais contre les démons, visibles ou invisibles, les vampires, qui vampirisent et possèdent les gens, les parasitent, les contrôlent mentalement, et leur font croire que les pensées que les gens ont sont les leurs. Nous sommes conscients de cela, mieux que quiconque au monde sans doute. Et ce parce que nous avons le bon Paradigme, l’Univers TOTAL, l’ « Univers-DIEU, l’Etre TOTAL, l’Alpha et l’Oméga, qui nous donne la bonne compréhension de l’Univers et des choses, la bonne grille de lecture du monde. Nous ne condamnons pas les victimes des êtres de Négation, des entités négatives, mais uniquement ces démons. Et maintenant, si les gens sont des démons nés humains, alors ils se condamnent eux-mêmes. J’ose espérer que la femme du supramental et son adepte qui nous ont craché leurs venins, alors que j’ai partagé le travail de l’une, et répondu aux questions de l’autre, ne sont que des victimes d’entités de Négation au-dessus d’elles. Sinon, c’est leur affaire, et non la nôtre. 

Dans tous les cas, qu’elles soient habitées par des démons ou qu’elles soient des démones elles-mêmes, le résultat est le même: ce sont des démons qui me reprochent de partager une oeuvre avec laquelle je ne suis plus en phrase, qui transforment en faute une action de partage, de témoignage,  qui me privent de mon droit de dire que l’idéologie que je partage était la mienne il y a deux ans encore, et que ce n’est plus le cas. Ce sont bien les démons qui se foutent de nous, quand nous leur avons consacré du temps et de l’énergie à leur répondre. Ce sont eux qui n’ont plus leur place dans notre monde, celui en création (Apocalypse 19: 11-21; 20: 1-3, 7-10; 21: 1-8). 

monde-de-negation-separation-mondes

Parler d’une personne, même pour la critiquer et même dire du mal d’elle, c’est lui accorder une importance, c’est déjà au moins la considérer comme un être humain, ou en tout cas un humain normal, et non pas un démon né humain, ou une démone née humaine. Mais pourquoi donc s’acharner à parler de gens qui s’excluent eux-mêmes de notre monde, qui nous demandent de les effacer du livre de vie, de l’arbre de vie? Leurs voeux sont exaucés (voir aussi la Requête du Vade Retro).

Ci-après maintenant le texte de commentaire fait aux deux personnes dont nous avons longuement parlé, et qui est donc la seconde partie du présent article qui remplace celui que la femme du supramental nous a demandé de supprimer, et donc leurs noms avec. 

Ce qu’elle avait fait aussi à Hubertelie

Je précise ceci : je pense avoir été claire dans ma note, que je parle de l’idéologie du supramental, qui se trouve être représentée par Eléu Halu, mais pas qu’elle. Car aussi Daniel Kemp, Bernard de Montréal, et bien d’autres, portent cette idéologie. Cet article a été publié à une époque où je partageais la vision de Eléu Halu, donc logiquement, si j’indique que je ne suis plus en alignement avec ce que je partageais, alors forcément ma note concerne de fait Eléu Halu, bien évidemment, sans pour autant que j’en fasse une cible spéciale.

Pour que mes lecteurs comprennent pleinement la raison de la réponse que je vous donne, je me dois de les informer que vous avez envoyé deux commentaires assez venimeux à mon égard et à l’égard d’Hubertelie, et sur notre travail. Je n’ai donc pas jugé utile de valider ces propos chargés d’énergie négative (notamment le second commentaire), par respect aussi pour mes lecteurs. Je reproduis ici un large extrait du premier:

« Bonjour.. Quand on ne consent pas à la censure, on ne la pratique pas soi-même. Si vous avez besoin d’appuyer vos révélations en salissant le travail d’autrui (comme monnaie courante actuellement dans cette société pervertie qui n’engendre que de la malice et de la division) demandez vous si vos agissements viennent réellement du Grand TOUT unificateur, de l’univers TOTAL, de la loi universelle de l’Amour TOTAL? parce que l’esprit de négation c’est exactement ce que vous révélez. »

Ça alors ! En quoi ai-je sali le travail de Eléu Halu en mettant une note sur un de ses articles que j’ai partagé à l’époque où j’adhérais au supramental, juste pour dire que ce n’est plus ma vision actuelle, et en indiquant la nouvelle? Parce que j’ai osé dire que je pense maintenant que le supramental est une idéologie luciférienne?

Pour une personne qui parle de respecter la vision et le travail des autres, commencez à appliquer vos principes à vous-mêmes. Et aussi pour une personne qui nous accuse d’avoir des « illuminations polarisées » (selon vos propres mots), eh bien, là encore examinez-vous avant de juger les autres.

Désolée, mais il faut vraiment avoir un ego de Lucifer ou de Narcisse pour être si chatouilleuse sur ce que les autres peuvent dire de nous dans leurs espaces personnels, pour appeler ‘diffamation’ tout et n’importe quoi, comme le fait Eléu Halu. La moindre vérité dérangeante sur le supramental devient une affaire d’état avec elle et toute une affaire personnelle, dès que son nom apparaît dans le contexte du propos. Si alors on n’a pas affaire à elle directement pour demander d’effacer ce qu’on a dit ou ses publications que l’on cite simplement ou même partage (ce qui en plus lui fait de la pub), on a affaire à l’un ou une de ses followers, et souvent les deux. Comme justement dans le cas du présent article, où j’ai affaire à vous et elle. J’ai à bon droit supprimé son commentaire me demandant de supprimer le partage de son article vieux de 2 ans, juste à cause de la note où je dis que cette vision de Eléu Halu à laquelle j’adhérais n’est plus la mienne.

C’est ce qu’elle avait fait aussi à Hubertelie, en écrivant à son hébergeur pour demander qu’il supprime « ses données sur son site ». Mais les dites données sont juste des captures d’écran ou des citations des publications de Eléu Halu, dans un article consacré non pas à elle mais à la thématique du supramental. Hubertelie a juste présenté différentes personnalités dont Eléu Halu, qui traitent du supramental, et livre son opinion sur le supramental.

Alors, on n’aurait pas le droit de parler d’une activité, de dire les personnes qui font publiquement cette activité sur internet, et donner son avis sur cette activité? Pour information pour Eléu Halu, c’est le principe même du journalisme au sens le plus large du terme, des témoignages, des reportages, du récit, et j’en passe. Si tout le monde faisait comme elle, on ne pourrait citer aucune source dans le travail qu’on fait, montrer la moindre capture d’écran, etc., car selon Eléu Halu, la citer comme une source ou prendre une capture d’écran d’une de ses publications, c’est non seulement lui « prendre ses données », mais c’est surtout la ‘diffamer’ si l’on dit quelque chose qui ne lui plait pas dans le contexte de la citation. Elle confond donc la citer et lui « prendre ses données », et pire, elle confond la « diffamation » avec le simple fait d’exprimer une opinion qui ne flatte pas son ego.

En ce qui la concerne, le problème a été traité dans l’article suivant :
Non consentement à la censure ! [Soutien à Hubertelie]

Pour être susceptible ou nerveuse à ce point, c’est qu’elle ne doit pas être si sûre de ses idées elle-même, car quand on est sûr de ses idées, on est bien plus serein, et surtout on ne fait pas le tour d’internet, on ne va pas chez les autres leur interdire de dire ce qu’ils ont à dire. Comme le dit le Christ, regardez la poutre dans vos yeux avant de juger les autres pour la paille dans les leurs (Matthieu 7: 1-5).

C’est mon droit absolu de ne plus adhérer à une vision ancienne et de le faire savoir à mon blog. Car c’est important aussi de témoigner de notre parcours personnel et d’exprimer un commentaire sur les différentes phases de ce parcours, pour que cela serve à d’autres. Je n’ai fait que ça. Merci de respecter ce droit.

La citation de votre commentaire envoyé que j’ai reproduite plus haut n’est pas la pire des deux, mais cela en donne une bonne idée, et aussi sur les agissements de Eléu Halu et de ses followers, pour dire les choses ainsi par euphémisme.

Et aussi je trouve que vous avez une drôle de définition de la censure. Pour résumer, voici comment Eléu Halu et vous, vous vous comportez. Votre logique est donc la suivante :

« Je viens chez vous, dans votre espace d’expression : site, blog, etc., pour voir ce que vous dites de moi, et j’appelle ‘diffamer’ ou ‘salir’ mon travail si vous dites quelque chose signifiant que vous ne partagez pas ou plus mon idéologie et osez (oh mon Dieu !) émettre un avis qui n’est pas de mon goût. Autrement dit, ne parlez de moi que pour dire que je suis la merveille de l’univers ou si vous partagez ma vision, sinon je vous ordonne d’effacer ce que vous dites CHEZ VOUS et qui me concerne. Mon attitude n’est pas de la censure, bien sûr, ou une privation d’autrui de sa liberté d’expression, d’opinion, de conscience. Par contre si vous m’empêchez de déverser CHEZ VOUS tout mon jugement venimeux qui me chante, c’est vous qui me censurez! »

Avec vous donc, on est obligé de se laisser dire tout et n’importe quoi, car vous n’avez pas encore compris que la notion de modération, comme par exemple dans les forums de discussion, fait partie du fonctionnement même d’internet. Peut-être que vous n’avez pas de blog sur WordPress, sinon je vous recommande vivement d’en créer un et vous verrez que pour la gestion des commentaires, vous avez des options comme « Approuver », « Indésirable », « Corbeille », « J’aime », « Modifier », « Répondre ». Si c’est ainsi, c’est que c’est normal de trouver qu’un commentaire puisse être indésirable pour nous, c’est aussi simple que cela. C’est le droit de chacun dans la vie de ne pas approuver tout ce que les gens peuvent nous dire ou dire CHEZ NOUS.

Ou plus simplement, je pense que vous avez une adresse mail, où vous avez à peu près les mêmes options pour les mails que vous recevez, et dont vous pouvez juger certains indésirables, du spam, du trolling, etc. Et c’est vrai que vos commentaires s’apparentent à du trolling. Et malgré cela, alors que j’aurais pu à bon droit supprimer tous vos envois, constatez que non seulement je vous ai répondu pour le premier commentaire plus haut, je prends mon temps de vous dire tout ce que je suis en train de dire. Avouez que pour une censure, il y a pire!

Juste pour vous dire, Ddum Halu, que jusqu’à preuve du contraire, ni moi ni Hubertelie ne sommes venus dans vos sites, dans vos blogs, dans vos espaces dire la moindre chose, et à plus forte raison quelque chose pas à votre goût. Nous vous demandons à vous et à Eléu Halu juste d’avoir la même attitude à notre égard. C’est vous qui venez chez nous pour nous dicter ce qu’on doit dire ou ne pas dire, et pas l’inverse. C’est vous qui manquez de respect pour notre travail, et pas le contraire. Si vous n’avez que ça à foutre de parcourir tout internet pour contrôler ce que les gens peuvent dire dans leurs espaces d’expression, alors je vous plains.

Bonne journée.

AbbyEve

Auteur : AbbyEve

La source de tous les problèmes dans ce monde (covidisme, corruption et crises mondiales) : ce sont les Esprits de Négation, la définition scientifique du DIABLE. La solution (et la destination) c'est le paradigme de l'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU. La loi Universelle de l'Amour TOTAL est nommée XERY, et c'est aussi un nouveau langage mathématique (X=Y).

5 réflexions sur « L’utilité de l’expérience vécue avec Eléu Halu, la femme de l’idéologie luciférienne du supramental »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :